Dans Emile ou de l’éducation, Jean Jacques Rousseau écrivait : « Je ne connais point d’autre bonheur que de vivre indépendant avec ceux qu’on aime. »

Il faut croire que Tito Prince a décidé de suivre ce leitmotiv avec sa Toti Nation.

Le 13 avril dernier, le MC annonçait sur les réseaux sociaux son départ du label Keyzit pour rouler en totale indépendance et créer sa propre maison de disque.

C’est un ras-le-bol du système de l’industrie musical qui poussé Tito à prendre cette décision.

J’ai eu à faire à trop d’opportunistes derrière le rideau qui en plus de te faire signer un contrat qui te promet de ne gagner que 10% sur la musique que tu crées, t’empêchent de l’exploiter comme il le faut, en s’en foutant du public que l’artiste a en face, en pensant d’abord à soutirer de ton disque avant même de le soutenir et de le propulser. Tito Prince

2 jours après, un nouveau clip sortait. Celui de Bad Initiation qui a été supprimé de la plateforme Youtube peu de temps après suite à une plainte se son ancien label Keyzit. Une plainte qui se révèle complètement malhonnête puisque l’artiste a produit ce morceau lui même en étant dégagé de ses obligations contractuelles envers le label (Cette affaire se règlera sûrement en justice).

keyziy

Ce coup de poignard dans le dos de la part de son ancien label n’a eu comme effet que de donner beaucoup plus de force au Godson. Ils ont bloqués un clip, il est revenu avec un EP.

En effet depuis le 16 juin, Tito Prince a sorti un nouveau projet intitulé Poetic Justice produit en totale indépendance de la même manière que le premier volume de Toti Nation et avec une distribution inédite puisque disponible pour le moment uniquement sur WavLive.

18700560_1334325549989278_6791128907360547333_o

Le choix de cette plateforme est simple et rejoint le choix de l’indépendance totale fait par l’artiste.

J’ai été signé chez Wagram, oui et après ? Tu as juste de quoi faire vivre ta famille mais y’a rien qui fait avancer l’industrie quand tu veux y apporter des choses bien. WavLive reverse 100% des ventes des morceaux au artistes. A chaque fois que vous achetez le projet, vous faites avancer l’œuvre. Tito Prince

Par faire avancer l’oeuvre, comprenez que Tito va réinvestir son argent sur la création de sa maison de disque avec la vision de sortir des projets porteurs des mêmes valeurs que le MC.

Parlons de Poetic Justice qui fait suite à l’excellent Toti Nation 2 (Lire la chronique ICI). 7 morceaux, 7 ambiances et un Tito Prince plus engagé que jamais.

Le MC met les pendules à l’heure dès le premier morceau Rappeurs Déchus sur lequel il s’adresse aux auditeurs de rap qu’il incite à faire attention à ce qu’ils écoutent.

Ambiance plus smooth sur L’Alliance Baby. Tito parle de sa femme mais le morceau peut aussi être pris comme un encouragement pour les femmes en manque de repère dans notre société.

Retour à un rap brut sur Le monde me rap. Un banger à l’instu stressante mais entêtante.

 

Le morceau suivant intitulé Du 15 au 31 sera parfait pour l’été puisque son ambiance de rumba nous emporte vers des lointains horizons sans trop en faire (un gros travail musical derrière ce morceau).

On arrive au fameux Bad Initiation et son affaire de clip supprimé de Youtube. Le rappeur y explique la manière dont les mauvaises choses commencent.

Oui Mec en feat avec Drick-C et Deeboy a le potentiel du HIT SINGLE avec un beat complètement dingue, un refrain efficace et surtout 3 MC’s en feu !!!

Le EP finit sur un morceau touchant intitulé Plus Haut avec une fin de morceau en apothéose avec des chœurs et des arrangement musicaux magnifiques.

Il reste une chose à faire pour faire avancer le mouvement, acheter le projet en cliquant ICI.


Suivre Tito Prince

Suivre Tito Prince sur Facebook

Suivre Tito Prince sur Twitter

Suivre Tito Prince sur Instagram

Publicités