Il y a quelques jours, à la lueur d’une triple victoire (révélation de l’année, meilleur album de rap et meilleure performance rap) à la sacro-sainte cérémonie des Grammy Awards, beaucoup de chrétiens ont découvert Chance The Rapper via les réseaux sociaux.

xvm758a2ba2-f1da-11e6-afe4-bc9a0727d568

Artiste originaire de Chicago, Chancelor Bennett a réussi l’exploit de rafler 3 récompenses en sortant une mixtape non commercialisée en totale indépendance et exclusivement écoutable en streaming.

Le rappeur de 23 ans n’est pas un rookie, il est présent dans le milieu du rap depuis 2012 avec la sortie de sa première mixtape intitulée « 10 Days » téléchargée plus de 100 000 fois !

En 2013, il remet ça avec « Acid Rap » sa deuxième mixtape qui le propulse avec plus d’un million de téléchargement. La côte du du MC n’en finit pas de grimper jusqu’à la sortie de cette troisième mixtape intitulée « Coloring Book » en 2016 et donc récompensée 3 fois lors des derniers Grammy Awards.

Ok c’est bien mais pourquoi donc les chrétiens s’intéresseraient ils à ce rappeur ?

Bonne question. Et bien Chance the Rapper flirte plus ou moins avec la foi chrétienne avec des thématiques très spirituelles dans ses mixtapes. Il a de même mis sa foi en avant lors des Grammy Awards en interprétant son morceau « How Great » qui sample tout bonnement « How Great is Our God« et en remerciant Dieu à chaque phrase lors de la remise des récompenses.

Et ? Qu’est-ce que ça peut bien nous faire ?

Et bien il y a quelque chose qui me gêne dans cette soudaine mise en avant de l’artiste par la communauté chrétienne. Suffirais-t-il d’avoir du succès et de dire qu’on est Chrétien en public pour que l’on parle de nous ?

Le rappeur/pasteur Shai Linne a posé ses 4 questions :

  • Comment Chance peut-il se montrer aussi ouvertement religieux dans ce milieu et avoir du succès ? Cela n’est pas censé fonctionner.
  • De nos jours, les artistes séculiers mentionnent de plus en plus Dieu dans leur musique, les artistes chrétiens suivront-ils le même exemple ?
  • Pourquoi sommes nous si désireux d’estampiller « chrétien » tout artiste qui mentionne Dieu quel que soit le contexte ?
  • A la lumière du travail de Chance, les artistes chrétiens commenceront-ils à être vulgaire ou blasphémateur dans un but artistique ?

4 questions qui méritent une réflexion quand à nos habitudes de mettre en avant des artistes séculiers alors même que nombre de talentueux artistes chrétiens francophones sont en réel manque d’exposition.

shailinne

Bien sur je n’ai rien contre Chance The Rapper dont j’apprécie certains morceaux tout comme je n’ai rien contre Justin Bieber qui lui aussi a connu une mise en avant des médias chrétiens suite à ses déclarations sur sa conversion.

Ils sont surement authentiques et je les encourage fortement à persévérer dans leurs marches chrétiennes d’autant plus que le milieu dans lequel ils exercent est relativement difficile quand on porte des valeurs chrétiennes.

Par contre, en tant que chrétien je ne peux pas non plus mettre en avant tout contenu d’une personne se déclarant chrétienne mais usant d’un vocabulaire vulgaire ou prônant des valeurs contraire aux miennes.

Ayons bien conscience que parler de Dieu ne veut pas dire « être chrétien » et comme dirais l’autre « On reconnait un arbre à ses fruits« .

Réagissez à cet article sur les réseaux sociaux en utilisant le Hashtag #4QuestionsPour3Grammy

Publicités