Rares sont les albums que l’on écoute de la première à la dernière piste sans passer une chanson.

« Nuntius » de Meak réussit l’exploit de nous tenir en haleine jusqu’à la dernière seconde.

Écrit à la manière d’un film, ce 4ème album du MC/Beatmaker nous raconte l’histoire d’un homme dont la vie va basculé suite à sa rencontre avec Jésus.

La construction de ce projet est juste excellente. On peut d’ailleurs le scinder en 2 parties.

De l’intro jusqu’au morceau « À la mode« , c’est la première. Meak y aborde des sujets de la vie quotidienne (Mention spéciale au morceau « Ce microphone » qui a pour thème la responsabilité des artistes) et se pose des questions existentielles avant sa conversion qui arrive à la piste 7 intitulée « Demi-Tour« .

À partir de ce morceau l’artiste nous raconte les bienfaits de sa rencontre avec Jésus mais aussi les épreuves et luttes qu’il traverse en tant que chrétien. J’apprécie particulièrement le morceau « J’aurai pu » qui met l’accent sur nos responsabilités auprès de nos amis non-chrétien.

N’ayons pas peur des mots, « Nuntius » est un chef d’œuvre. Un « Must Have » ou « Masterpiece » comme diraient nos ami(e)s anglo-saxons.

Et pour ceux qui auraient des doutes, rendez-vous sur l’un de ses concerts car Meak « Le messager » (référence au nom de l’album) est aussi un as de la scène.

Ecoutez l’album Nuntius

Suivez Meak sur Facebook

Publicités