Article publié sur Alive Movement le 18 septembre 2015.

Le 15 juillet dernier, Andy Mineo annonçait à grand coup de promo sur les réseaux sociaux la date de sortie de son 6ème projet (en comptant EP et mixtape) intitulé « Uncomfortable ».

Une vidéo originale mettant en scène la réalisation de la pochette de son futur album nous mettais l’eau à la bouche. Dans cette vidéo l’artiste se fait littéralement scanner la tête et vu le résultat on comprend tout de suite le rapport avec le nom de l’album « Uncomfortable ».

Le rappeur propose alors à ses fans de réaliser leurs propres scans faciales afin d’entretenir le buzz autour de la sortie de l’album. Et il faut dire que ça fonctionne plutôt bien. Nous avons d’ailleurs publié un article à cette époque avec le montage d’un fan avec la tête du rappeur Kendrick Lamar.

Niveau marketing, chez Reach Records, on est au Top. Tout est bien ficelé pour faire attendre les fans. Du compte Instagram aux vidéos diffusées sur youtube en passant par le merchandising (T-Shirt, Goodies) et par le timing de diffusion des singles, tout a été mis en œuvre pour pousser l’artiste.

Andy Mineo à d’ailleurs profité de ces 2 mois d’attente pour diffuser la saison 3 de sa fameuse série « Saturday Morning Car Tunez« . Cette troisième saison nous envoi directement dans les coulisses de la réalisation de l’album et nous permet d’en savoir plus sur Andy à travers des témoignages et surtout d’en savoir un peu plus sur le concept « Uncomfortable »

« Uncomfortable » c’est d’ailleurs le premier single que le rappeur a décidé de sortir peu après l’annonce de la sortie de son album. Une véritable pépite musicale avec un message nous encourageant à sortir du confort de nos vies trop bien installées.

Le second single « Hear is my Heart » fait dans un registre beaucoup plus intimiste puisque Andy se livre en demandant pardon à sa sœur Grace (sourde et muette) de ne pas avoir fait les efforts d’apprendre la langue des signes pour elle. Morceau très touchant, amené avec beaucoup d’humilité par l’artiste.

Et enfin le troisième single « Know That’s Right » est sorti la semaine dernière avec un message très claire. Andy Mineo est prêt et connais bien sa mission sur terre.

There’s nothin left to say, I know where i’m goin’

We’re startin’ here today, And you know, you know that’s right

Andy Mineo – Know that’s right

Aujourd’hui, 18 septembre 2015, nous avons donc eu le plaisirs de nous installer confortablement (enfin … pas trop quand même) et d’écouter cet album tant attendu.

Après une première écoute un premier constat s’impose. L’album a été ficelé autour du concept #Uncomfortable et chaque morceau prend une place à un moment bien précis de l’album. Un LP homogène qui s’écoute d’un traite sans zapper aucune chanson. On est même déçu d’arriver si vite à la fin de l’album tant on aurai voulu que cela continue.

Dans ce puzzle musical, Andy se livre beaucoup plus que dans ses précédents albums. On le ressent énormément dans la musicalité de l’album. Que ce soit sur un morceau hommage à sa ville aux accents nostalgiques « Uptown« , une chanson interlude aérienne « Strange Motions« , un son hybride de R’n’B et de Westcoast des années 90 « Now I Know » ou sur une confession à sa sœur « Hear My Heart« , il y a de la Soul dans cet album.

Un peu moins punchy que les précédentes livraisons du rappeur on y retrouve tout de même quelques lourdeurs dont Andy a le secret (« Uncomfortable« , « Desperados« , « Know That’s Right« , « Make me a Believer« ).

Au final, un très bon album à ranger dans la discothèque des « Must Have » car il ne faut vraiment pas passer à côté d’Uncomfortable.

Suivez Andy Mineo sur Twitter

Publicités